Thérapies Antiques

Commençons par l’Antiquité. Cette période s’étendant de -3000 à -476 est la première époque qui s’intéresse réellement aux maladies mentales. En effet, des traitements ont été mis en place à cette époque afin de calmer les patients. On peut d’ailleurs noter que les traitements dans l’Antiquité sont essentiellement physiques et contrôlés par la religion.

Extraction du mal par les ventouses
Extraction du mal par les ventouses

Dans la Grèce Antique, un malade mental avait en lui un démon qu’il fallait expulser du corps par trois sortes de médecines : le scalpel, les plantes et la parole. La médecine par la parole était effectuée par les prêtres-médecins exerçant à cette époque divers métiers. Ils se chargeaient de « guérir » ou plutôt de « soulager » le malade en lui recommandant un pèlerinage dit « salvateur » dans des temples dédiés à Asclépios, dieu de la médecine. Les malades y affluaient dès le Vème siècle où ils attendaient plusieurs jours pour bénéficier d’un sommeil incubateur.

Les légendaires graines d'héllébore...
Les légendaires graines d’héllébore…

Caelius prescrit aussi à cette même époque, un traitement se basant sur la tranquillité et la détente comme l’isolement dans un endroit paisible ou encore des voyages, des lectures, …

la musicothérapie
la musicothérapie

Cependant, dès le Vème siècle av. JC, Hippocrate, célèbre philosophe grec, propose une nouvelle théorie : celle des quatre humeurs. Selon celui-ci, le corps humain contiendrait du sang, du phlegme, de la bile jaune et de la bile noire. A chacune de ces humeurs correspondrait un tempérament et pour guérir le malade, il suffirait juste de rétablir l’équilibre. Certaines maladies mentales comme la mélancolie (« bile noire », en grec) par exemple se « soignaient » ainsi .

ALF_Th_Ant_hippocrate

A la même époque, d’autres personnes telles Celse, considèrent que les meilleurs traitements possibles sont la torture, les réprimandes, les chaînes ou encore le fouet, pour eux, il s’agit de troubler l’esprit.

ALF_Th_Ant_theatre

Enfin, dans l’Antiquité, une forme de théâtre voit le jour et offre ainsi aux malades mentaux la possibilité de se divertir ou de purifier (catharsis) leurs passions.

Article réalisé par :

Audrey M. – Marion B. – Amandine H et Émilie M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *