La folle du logis…

… ou l’ Imagination qui libère.

L’enfermement psychiatrique est un enfermement non seulement physique mais davantage mental. Selon notre avis, ce film montre que la volonté et l’imaginaire sont les clés de l’évasion.

Malgré l’oppression et l’interdiction de Miss Ratched, Mac Murphy réussit avec la force de l’imagination à obtenir ce qu’il voulait, c’est-à-dire le match de baseball tant désiré, ainsi qu’en prime l’énervement de l’infirmière. Nous pouvons dire que c’est son imagination qui permet aux internés et à lui même de se libérer mentalement de leur quotidien, en leur permettant de vivre ce qu’ils n’ont jamais vécu auparavant. Lorsqu’ils entrent en scène, les internés prennent Mac Murphy pour un fou mais finissent par entrer dans son jeu, s’agitant face à l’écran. Nous pouvons penser qu’ils sont les spectateurs de leur propre spectacle à travers le reflet de la télévision.

ALF_KKN_FL_imagination1

Ainsi, l’imagination est une forme de libération mentale, lorsque l’individu n’est pas en capacité ou n’a pas la volonté de s’évader réellement. À présent, nous verrons comment se manifeste la libération physique dans ce film.

Alors que Mac Murphy revient dans les dortoirs, après avoir été lobotomisé, le « chef » est enfin prêt à s’enfuir avec celui-ci, malheureusement Mac Murphy n’est plus en capacité de le faire. C’est cette « mort » psychique qui provoquera la libération mentale et physique du « chef », par sa force et sa volonté. Au début du film, Mac Murphy tente de soulever un bloc sanitaire en marbre afin de s’enfuir, cependant il ne réussit pas, hors le « chef » réussit. Tout au long du film sa force est comparée à une montagne grandissante qui au final est suffisamment grande pour arriver à ses fins. D’ailleurs à la fin il avoue à Mac Murphy : « Maintenant, je suis grand comme une montagne » et finit par jeter le bloc à travers la fenêtre, se libérant physiquement. Ce film montre également une sorte de libération, lors de la mort de Mac Murphy, lorsque son ami l’étouffe dans son lit.

ALF_KKN_FL_imagination2

Par conséquent, ce film nous montre que l’évasion doit d’abord passer par une libération mentale, et qu’elle est liée à la force de l’imagination. C’est le cas notamment dans la vie de ces internés.

une lecture proposée par :

Candice G. – Clémentine H. – Sonia L. et Adrien M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *