Chéri varie…

 C’était le genre de garçon comme dans ces films romantiques…

Gentil , avec ses charmes exotiques

Elles pensent à lui sans cesse, partout où elles se trouvent,

Et, toutes les choses qu’elles éprouvent

Sont digne d’un conte de fée

Il est

l’Homme Parfait

Mais comme dans tout les contes de fées , un malheur arrive à la princesse,

Une pomme empoisonnée par sa belle-mère la duchesse ?

Non, pire : La trahison !

Et soudain, changement de situation…

Elles sont là, toutes rangées,

Avec la rage de le tuer !

Prêtes à attaquer !

C’est le chaos, il est seul contre toutes,

Elles se ruent comme des Furies, il a la frousse !

Ces harpies crient vengeance, lui, de douleur !

Elles sont sans cœur …

Comme si il avait vu Méduse

Paralysé, ça les amuses

Ces vêtement déchirés.

Des griffures , des saignement , il reste que son corps à jeter…

Ah , après cette scène, je ne pense pas qu’il va recommencer.

une vengeance poétique de notre Érinye préférée :

Laura L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *