Hubert et l’hurluberluesque homme d’Hurles

 

Hubert lut que l’ hurluberluesque homme d’ Hurles avait la berlue.

 

L’ éberlué hurlait que les ululements d’ Hurles étaient cucus

 

quand il aurait fallu quintupler les cris lugubres des grues huppées,

 

provoquant des querelles chez les hulottes.

 

L’hurluberlu, libéré, quémandait sur le qui vive

 

que les ululements soit remplacés

 

par la « Truite » ou la « Quinquette » de Schubert .

 

 

un exercice de style,
sans Perec, ni Queneau,
à lire à tire-larigot sans hoqueter,
par :

Audrey M.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *